Message du ministre délégué aux Affaires étrangères, Miltiadis Varvitsiotis

Chers amis,

Je vous souhaite la bienvenue sur le site officiel de la Présidence grecque du Comité des ministres du Conseil de l’Europe.
Ce site a pour objectif de fournir des informations sur des questions ayant trait à l’exercice de la Présidence par notre pays d’une organisation internationale qui, dès sa fondation en 1949, constitue le gardien par excellence de la protection des droits de l’homme et des libertés fondamentales en Europe.

Outre la communication d’informations sur les actions et les manifestations qui seront organisées par la Présidence grecque au cours du semestre mai – novembre 2020, le site de la Présidence sera une tribune moderne de dialogue numérique et de communication interactive à travers la plateforme spéciale E-Chairmanship.

Continuer la lecture...

Vu les nouvelles conditions prévalant au niveau des contacts et de la communication humaines imposées par la pandémie et dans le respect des grands efforts consentis pour la protection du bien suprême que constitue la vie humaine, la Présidence grecque a mis en place l’infrastructure appropriée qui lui permettra d’organiser un grand nombre de ses actions à travers des technologies numériques.

A travers la plateforme E-Chairmanship, l’ambition de la Présidence grecque est de faire rapprocher davantage le Conseil de l’Europe des citoyens.

Il est vrai que la Grèce est appelée à exercer la présidence d’une organisation aussi importante dans des conditions particulièrement cruciales. Les défis auxquels est confrontée la planète en raison de la pandémie de Covid-19 et, notamment la menace que constitue cette pandémie pour la vie humaine et la santé publique, constituent pour tous une priorité primordiale. Pour les gouvernements, pour ceux qui occupent des postes à responsabilité, pour l’ensemble de la société mais aussi pour chacun d’entre nous en tant que citoyens responsables.

Dans le même temps, la crise de la pandémie et les efforts déployés à l’échelle mondiale pour endiguer la propagation du virus ont soulevé des questions inédites pour toute société démocratique. Les restrictions imposées dans l’exercice de libertés fondamentales, comme la liberté de libre circulation, la liberté de rassemblement, la liberté de culte ou encore la liberté d’exercice de l’activité professionnelle touchent le cœur même de notre tradition démocratique et du mode de vie européen.

Dans ce sens, donc, la pandémie de Covid-19, ne constitue pas seulement une menace pour la vie humaine, mais aussi une menace pour les droits de la personne et leur application sans heurts, comme nous la connaissons, la garantissons et la promouvons en Europe et dans le monde.

Le Conseil de l’Europe, en tant que plus ancienne organisation politique en Europe et dont la mission est de garantir et de promouvoir les valeurs et principes fondamentaux de la liberté, de la démocratie, de l’égalité, de la justice, de la dignité humaine et de l’Etat de droit, a d’ores et déjà joué un rôle déterminant dans la sensibilisation des Etats membres et des sociétés européennes face à ces défis.

Pendant l’exercice de la Présidence, notre pays a l’occasion de réaffirmer son engagement en faveur des valeurs et principes qui sous-tendent l’œuvre du Conseil de l’Europe, dans le cadre imposé par les conditions de pandémie inconnues jusqu’alors.

Dans un même temps, l’occasion lui est donnée de jouer un rôle de premier plan dans l’effort consenti pour renouveler l’engagement collectif en faveur de la vision de consolidation de la démocratie, de l’Etat de droit et du respect des droits de l’homme sur notre continent, confirmant ainsi et renforçant davantage le rôle du Conseil de l’Europe, en tant que garant de ces principes et valeurs.

Dans le cadre de cette vision, nous estimons que les jeunes d’Europe y ont une place prépondérante. Nous devons axer nos efforts sur les jeunes générations pour un avenir meilleur, car l’avenir leur appartient.

La Présidence grecque transmettra un message, à savoir que nous devons voir le monde à travers leurs yeux. Nous pencher sur leurs problèmes et leurs préoccupations, notamment dans ce nouvel environnement créé par la pandémie et au-delà de celui-ci.

De la pauvreté infantile et exploitation de tout genre, des phénomènes non acceptables de harcèlement en milieu scolaire aux risques liés à l’usage des technologies numériques, en passant par l’intégration sociale des catégories de jeunes les plus vulnérables, comme les réfugiés et migrants mineurs non accompagnés, les Roms ou les jeunes ayant des compétences spéciales.

Les jeunes de l’Europe sont en droit d’être fiers de leur héritage culturel, élément essentiel de la continuité historique, de l’identité et de l’autodétermination de toute société. Ce droit qui est le leur nous devons le respecter et le garantir.

Les jeunes étant au centre de ses préoccupations ou sous le prisme des domaines cruciaux, comme l’éducation et la culture démocratique à l’ère numérique et les droits sociaux, la Présidence grecque aspire à mettre en exergue les principes et valeurs qui sous-tendent la mission du Conseil de l’Europe et constituent la base de notre culture politique et juridique

Des principes et valeurs indéniables qui sont toujours d’actualité, car ils constituent la clé de voûte de notre civilisation. Des principes et valeurs qui sont d’autant plus importants dans la conjoncture cruciale que nous vivons, c’est pourquoi ils nous concernent tous.

La crise de la pandémie vient d’ailleurs nous rappeler que nous devons faire face conjointement à ces questions importantes car les grands défis nécessitent des réponses collectives.

J’espère que ce site contribuera à l’information et constituera un guide utile pour chaque citoyen manifestant de l’intérêt et de la sensibilité face aux nombreuses questions qui feront l’objet des travaux et du dialogue au Conseil de l’Europe durant la Présidence grecque.

Miltiadis I. Varvitsiotis
Ministre délégué aux Affaires étrangères

Organisation pour la protection des droits de l’homme sur le continent européen

Le Conseil de l’Europe est la plus importante organisation pour la protection des droits de l’homme sur le continent européen. Créé le 5 mai 1949, il regroupe aujourd’hui 47 Etats de l’Europe et de sa région orientale. Il siège à Strasbourg, en France

Les valeurs fondamentales que défend le Conseil de l’Europe sont la protection des droits de l’homme, de la démocratie et de l’Etat de droit.

Il a joué un rôle décisif dans la lutte pour l’abolition de la peine de mort, l’interdiction des discriminations, la liberté d’expression, l’égalité des sexes et la protection des minorités.

Lire la suite

Présidence de la Grèce du Conseil de l’Europe – Présentation vidéo

Clip de l’événement principal de la présidence grecque (Temple de Zeus Olympien, 08.07.2020)

COVID-19. Défis pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales

La Présidence grecque estime que le Conseil de l’Europe doit mettre ce défi sans précédent pour notre culture politique et notre tradition institutionnelle, au premier rang des priorités.

Lire la suite

Investir dans le futur – Les droits des jeunes

La Présidence grecque envisage de mettre en exergue la nécessité pour nous citoyens, sociétés démocratiques et Etats membres, d’axer toute notre attention sur les nouvelles générations qui représentent l’avenir.

Lire la suite

La protection du patrimoine culturel contre le changement climatique et du droit de la nouvelle génération d’en jouir sans heurts

Cette section, à la lumière aussi de l’initiative y relative de la Grèce qui a été présentée au sein des Nations unies en septembre 2019, est consacrée à la prise de conscience dès le plus jeune âge, de la richesse que représente le patrimoine culturel et de la nécessité de protéger ce droit des jeunes de le partager avec leurs compatriotes ainsi que de l’obligation de toute génération de transmettre aux prochaines générations ce patrimoine épargné des effets du changement climatique.

Lire la suite

Les enfants en tant que groupe vulnérable

Nous devons protéger les enfants contre tous les dangers. Notamment dans les cas où ceux-ci présentent des signes de vulnérabilité, comme les enfants exposés au risque de pauvreté ou les enfants victimes d’actes de violence, de traite des êtres humains, d’exploitation en tant que main d’œuvre ou de tout autre forme d’exploitation.
Les enfants occupent la première place dans cette grande lutte pour la protection de la vie humaine qui est livrée par toute la planète face à la pandémie de Covid-19.

Lire la suite

La Présidence de la Grèce sera exercée surtout par voie numérique en raison de la situation d’urgence causée par la pandémie du COVID-19 .

Elle sera de ce fait une Présidence numérique (E-Chairmanship). 

La plupart des évènements de la Présidence auront lieu par visioconférence et seront retransmis en direct ainsi que par le biais des réseaux sociaux connectés à la plateforme numérique de la Présidence.

La Présidence numérique (E-Chairmanship) utilisera les technologies nouvelles pour la diffusion des évènements organisés dans le cadre du Conseil de l’Europe. Ce n’est pas seulement la nécessité de lutter contre cette crise sanitaire qui impose l’exercice d’une Présidence numérique (E-Chairmanship). C’est de plus une obligation bien évidente vue la série de solutions et de choix offerts par les nouvelles technologies d’aujourd’hui.