APCE | Remarques de la Présidente de la Commission des questions politiques et de la démocratie au sujet de la réouverture de Varosha

« La décision unilatérale d’ouvrir les parties fermées de Varosha est clairement contraire aux dispositions des résolutions internationales en vigueur sur la question chypriote », a déclaré Dame Cheryl Gillan (Royaume-Uni, CE/AD), Présidente de la Commission des questions politiques et de la démocratie de l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe (APCE), suite à une discussion au sein de la Commission aujourd’hui.

« Il est à craindre que cette initiative ne compromette davantage les efforts déployés pour trouver une solution à ce conflit prolongé, et n’entraîne des tensions supplémentaires en Méditerranée orientale ».

« Les négociations sur le règlement du problème chypriote doivent reprendre sans délai. Toutes les parties concernées doivent travailler de bonne foi pour trouver une solution de compromis sur toutes les questions en suspens, sur la base des résolutions pertinentes de l’ONU ».