COVID-19

Défis pour les droits de l’homme et les libertés fondamentales

La Grèce, qui est membre du Conseil de l’Europe depuis août 1949, assume la présidence de la Commission des ministres du Conseil de l’Europe dans des circonstances d’urgence sanitaire en raison de la pandémie de Covid-19.

Dans un contexte aussi inhabituel, la Présidence de la Grèce estime qu’il est plus que jamais nécessaire de mettre en exergue les principes fondamentaux et valeurs qui sont au cœur de la mission du Conseil de l’Europe : la démocratie, l’Etat de droit et la protection des droits de l’homme.

Les évolutions dramatiques en Europe et dans le monde entier, en raison de la crise sanitaire, sont un rappel à l’ordre pour chaque société démocratique afin de réitérer leur attachement à ces valeurs et principes, qui plus est selon une perspective tout à fait différente.

Une perspective déterminée d’une part par la lutte incessante pour la protection de la vie humaine et de la santé publique, d’autre part par les défis et les obligations que les Etats, les sociétés et les citoyens sont désormais invités à respecter et à intégrer dans leurs activités.

 La Présidence de la Grèce estime que le Conseil de l’Europe doit mettre ce défi sans précédent pour notre culture politique et notre tradition institutionnelle, au premier rang des priorités.