“L’impact de la pandémie sur les groupes vulnérables” (Athènes, 20.10.2020) – Participation du Ministre délégué aux Affaires étrangères et Président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe Miltiadis Varvitsiotis

Varvitsiotis : “Non au stigmate social du coronavirus”

Le Ministre délégué aux Affaires étrangères et Président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe Miltiadis Varvitsiotis a souligné la nécessité de protéger les groupes sociaux vulnérables pendant la pandémie, à l’occasion d’un événement en ligne organisé par le Ministère du Travail et des Affaires sociales sous les auspices de la Présidence grecque du Conseil de l’Europe, intitulé : ” L’impact de la pandémie sur les groupes vulnérables “. M. Varvitsiotis a notamment souligné que le droit à un accès égal et sans entrave à la santé publique est nécessaire pour tous, et en particulier pour les groupes sociaux vulnérables (personnes handicapées, Roms, mères célibataires). Il est donc particulièrement important – comme il l’a dit – d’inclure des références pertinentes dans la Déclaration d’Athènes, qui sera la feuille de route pour faire face à ces phénomènes et qui devrait être adoptée en novembre à Athènes, lors de la réunion ministérielle du Conseil de l’Europe.

Dans son discours, le ministre délégué et président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe a également mentionné des cas de personnes touchées par la maladie de Covid19 qui ont été ciblées et marginalisées, parlant d’une “stigmatisation qui nous concerne tous”. Et, comme il l’a également noté, cette situation est exacerbée par la diffusion de fausses nouvelles, qui conduisent à la marginalisation de groupes sociaux vulnérables. “Et nous devons briser ce préjugé”, a-t-il ajouté.

La discussion a également été suivie par la députée grecque (ND) et tête de la délégation parlementaire grecque auprès du Conseil de l’Europe, Dora Bakoyannis, et la ministre adjointe du travail et des affaires sociales, Domna Michailidou.