Message du Premier Ministre Kyriakos Mitsotakis à l’occasion de la prise de relais de la Présidence du Conseil de l’Europe par la Grèce

La Grèce assume la Présidence du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe dans les circonstances d’urgence imposées par la pandémie Covid-19.

Dans ce contexte extraordinaire, il est impératif de souligner les principes et les valeurs fondamentaux, qui se trouvent au cœur de la mission du Conseil de l’Europe: la Démocratie, L’État de droit et la protection des droits de l’homme.

Dans ce contexte, le thème central choisi est « La protection de la vie humaine et de la santé publique dans les conditions de la pandémie COVID-19 et la gestion efficace de la crise sanitaire, dans le plein respect des droits de l’homme et des principes de la démocratie et de l’État de droit ».

La Convention européenne des droits de l’homme prévoit la possibilité de dévier temporairement de ses dispositions dans des situations d’urgence, comme pour des raisons de santé publique.
Cependant, la pandémie ne doit pas être un prétexte pour le non-respect des principes et valeurs fondamentaux.

En Grèce, nous avons accompli une balance équitable entre la protection de la vie humaine, la santé publique et les droits de citoyens, en employant l’art de la persuasion.
Je suis fier de la patience du peuple grec et du respect démontré par les citoyens aux mesures prises, toujours selon les scientistes.

Comme toutes les crises, la pandémie a créé des opportunités. Dans mon pays, on a poursuivi le développement rapide des technologies digitales, en trois semaines, un processus qui normalement nécessiterait des mois de travail.

A cause des actuelles conditions d’urgence, la Présidence de la Grèce sera plutôt une Présidence numérique (E-Chairmanship).

La Présidence numérique inclura la transmission des évènements et des actions du Conseil de l’Europe à tous les citoyens à travers les nouvelles technologies, un fait qui fera le Cde plus accessible aux jeunes générations.

Ce novembre aura lieu à la conférence ministérielle à Athènes la 70e commémoration de la signature historique de la Convention européenne des droits de l’homme, qui fut signé à Rome le 4 novembre 1950.

La jeunesse restera la priorité au cœur de nos efforts, et particulièrement la sauvegarde du droit des nouvelles générations de bénéficier d’un patrimoine culturel qui sera à l’abri des répercussions du changement climatique.

Le Ministère de Culture organisera une exposition digitale consacrée aux dommages causés aux monuments du patrimoine culturel par les effets du changement climatique.

En ces temps d’incertitude mondiale, nous avons établi un programme ambitieux pour le Conseil de l’Europe, guidé par notre confiance dans l’Organisation et ses valeurs. Dans ces efforts, nous comptons sur l’appui de tous les États membres du Conseil.

Streamed live on May 15, 2020