Miltiadis Varvitsiotis à la Commission permanente de l’APCE: ‘En période de pandémie, la vie humaine et la santé publique doivent rester au premier rang de nos priorités’ (12.10.2020)

« En période de pandémie, la vie humaine et la santé publique doivent rester au premier rang de nos priorités, quels que soient les problèmes liés à l’activité économique, et en essayant également de minimiser les conséquences négatives pour la démocratie, l’Etat de droit et les droits humains », a déclaré Miltiadis Varvitsiotis, le ministre grec délégué aux Affaires européennes, Président du Comité des Ministres du Conseil de l’Europe, s’exprimant devant la Commission permanente de l’APCE lundi 12.10.2020. « L’activité ininterrompue des institutions dans les Etats membres peut contribuer de manière significative à contenir les effets négatifs de la crise sur la société, la cohésion sociale, l’économie et l’emploi », a-t-il ajouté.

Il a souligné les efforts déployés dans ce contexte en ce qui concerne la question de la violence à l’égard des femmes et de la violence domestique qui est apparue de manière plus marquante qu’auparavant, déplorant que certains Etats membres aient exprimé leur volonté de se retirer de la Convention d’Istanbul.

« La Déclaration d’Athènes sur la protection de la démocratie, de l’État de droit et des droits de l’homme en période de pandémie – en cours de préparation et qui doit être adoptée le 4 novembre lors de la 130ème session du Comité des Ministres à Athènes – abordera des questions clés auxquelles nous devrons nous attaquer », a déclaré M. Varvitsiotis.